Comment développer des compétences en matière de rédaction persuasive

comment développer des compétences en matière de rédaction persuasive
4.3/5 - (179 votes)

La capacité à rédiger des textes clairs et concis qui motivent et persuadent est une compétence que tout rédacteur devrait développer. La rédaction persuasive convainc le lecteur d’accepter une idée et d’agir. Elle est utilisée dans les textes publicitaires, les articles de blog, les éditoriaux, les écrits politiques, etc.

Les entreprises peuvent tirer profit de la création de textes persuasifs, car 82 % des consommateurs lisent des avis en ligne avant d’acheter. Lorsque ces recherches aboutissent à un article bien argumenté sur un produit ou un service, cela peut contribuer à une vente immédiate.

La rédaction d’un texte persuasif est une compétence développée, comme toute autre chose, et il faut donc un peu d’entraînement pour bien faire les choses.

Qu’est-ce que la rédaction persuasive ?

Alors que la plupart des écrits sont généralement utilisés pour informer ou divertir, l’écriture persuasive vise spécifiquement à convaincre un lecteur d’accepter votre point de vue. On retrouve cette intention dans de nombreux types d’écrits, tels que les éditoriaux, les publicités et les articles de blog. Les rédacteurs établissent leur crédibilité et utilisent la logique, les données, l’empathie et les exemples pour établir un lien avec leurs lecteurs et les persuader.

Pour être efficace, le texte persuasif doit montrer qu’il comprend les préoccupations du lecteur, présenter des arguments logiques et avoir un ton conversationnel.

À l’inverse, un essai argumentatif présente les deux aspects d’une question afin de permettre au lecteur de faire un choix. Cependant, les rédacteurs persuasifs se concentrent sur les données pour soutenir un seul côté de l’argument. Ils peuvent inclure des contre-arguments simplement pour les discréditer.

10 façons d’être persuasif par écrit

Une bonne rédaction persuasive utilise une variété de stratégies pour faire appel aux émotions et à la logique du lecteur. Voici 10 conseils pour rédiger un texte persuasif.

1. Connaître son public

Avoir une idée claire de votre public vous aidera à décider des informations à inclure et peut influer sur la structure et le ton de votre texte. Par exemple, si vous vous adressez à des médecins, vous adopterez probablement un ton plus formel et vous vous appuierez davantage sur des données que si vos lecteurs sont des fans de célébrités qui veulent connaître les dernières tendances de la mode.

Connaître votre public cible vous aide à comprendre la position du lecteur sur une question et à élaborer un argumentaire plus solide. Posez-vous les questions suivantes sur votre public cible :

  • Quelles sont ses préoccupations ?
  • Quelles sont leurs croyances et leurs opinions sur le sujet ?
  • Sont-ils ouverts aux nouvelles idées ou sont-ils sceptiques ?
  • Quels sont les arguments les plus convaincants ?

2. Exposez votre position

L’introduction de votre article persuasif doit comporter un énoncé de thèse qui expose clairement votre argument. Il ne s’agit pas d’une prémisse de haute école ; vous indiquez simplement au lecteur votre sujet et votre objectif. Créez un énoncé de thèse qui soit simple, compréhensible, discutable et pas trop général.

Par exemple, « Un régime végétalien est le meilleur choix pour la plupart des gens » est trop général. « Un régime végétalien favorise une meilleure santé parce qu’il réduit le risque de certaines maladies » est plus spécifique.

Article lié :  Le guide ultime pour utiliser ValueYourNetwork comme outil de marketing d'influence

3. S’engager par le biais des émotions

Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi tant de publicités jouent sur les émotions, c’est parce que 95 % des décisions d’achat sont prises en fonction du subconscient. Dans les textes persuasifs, les anecdotes et les métaphores créent des liens émotionnels puissants.

Parmi les exemples d’appels émotionnels suscitant la sympathie et l’empathie, on peut citer les publicités pour les associations caritatives qui mettent en scène des enfants ou des chiens affamés. À l’inverse, les publicités pour Disney World présentent des visages heureux et souriants.

4. Utiliser la voix active

Les rédacteurs corrigent souvent les textes pour les mettre à la voix active. Même les éditeurs de logiciels suggèrent des changements qui placent le sujet avant le verbe. Par exemple, « Votre colis a été égaré par le préposé au courrier » devient « Le préposé a égaré votre colis ».

Pourtant, la voix passive n’est pas nécessairement mauvaise. Le problème est qu’elle est plus compliquée et parfois moins facile à comprendre. L’utilisation d’un langage clair et simple permet de faire passer votre message dans la plupart des types d’écrits, et pas seulement dans les textes persuasifs. La voix active est plus concise, plus percutante et plus facile à comprendre.

Utilisez la voix active pour vous assurer que vos arguments font mouche dans les textes persuasifs.

5. Faire preuve d’empathie

Connaître son public, c’est aussi comprendre sa façon de penser. Un lecteur est beaucoup plus susceptible de s’intéresser à un article écrit par quelqu’un qui comprend ses sentiments.

Un article destiné aux travailleurs à distance pourrait refléter la compréhension d’une chaise de bureau confortable, d’un espace sans enfants pour les appels Zoom et d’un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Par ailleurs, un article destiné aux coureurs pourrait reconnaître leur désir profond de s’entraîner et la nécessité d’équilibrer l’entraînement et la récupération pour éviter les blessures.

Faire preuve d’empathie à l’égard de votre public permet également de répondre à ses préoccupations et à ses arguments. Que savent vos lecteurs de votre produit ou service ? Quels sont les problèmes qui les empêchent de passer à l’action ?

À l’inverse, si vous ne comprenez pas les sentiments et les motivations de votre public, vous risquez de paraître peu sincère et déconnecté de la réalité.

6. Présenter des faits et des données

Un article persuasif efficace doit s’appuyer non seulement sur l’opinion de son auteur, mais aussi sur des preuves à l’appui. L’utilisation de données provenant de sources crédibles fait appel à la logique du lecteur et facilite la justification d’un achat.

Par exemple, affirmer qu’un SUV est fiable est une chose. Mais il est beaucoup plus convaincant d’indiquer qu’un certain modèle de SUV était le plus susceptible d’atteindre plus de 200 000 km dans une étude nationale portant sur 14,9 millions de voitures échangées en 2021.

Utilisez plusieurs types de faits et de données pour étayer votre argument persuasif, notamment :

  • Les statistiques : L’utilisation de données donne de la crédibilité à vos arguments. Trouvez des sources fiables pour les statistiques, notamment des institutions universitaires, des sites web gouvernementaux et des organismes de recherche.
  • Données qualitatives : Ce type de recherche utilise des enquêtes et des entretiens pour étudier l’expérience humaine. Examinez les études qualitatives pour trouver des histoires qui montrent l’aspect humain d’un sujet.
  • Avis d’experts : Incluez des citations d’autorités reconnues sur le sujet que vous abordez. Par exemple, un débat sur l’abaissement de l’âge de la consommation d’alcool pourrait inclure une citation du chirurgien général sur les effets à long terme de la consommation d’alcool à l’adolescence.
Article lié :  14 astuces de médias sociaux pour les petites entreprises

7. S’imposer comme une autorité

Renforcez votre crédibilité en vous imposant comme une autorité dans le domaine que vous traitez. Voici quelques conseils pour devenir un expert en la matière :

  • Choisissez un créneau : Trouvez un domaine qui vous plaît, puis spécialisez-vous dans un secteur de ce domaine. Par exemple, un rédacteur qui traite de la conception des restaurants peut se concentrer sur les moyens de réduire les niveaux de bruit.
  • Intéressez votre public : Créez du contenu qui apporte de la valeur à votre public et partagez-le via les canaux qu’il utilise. Vous pouvez créer un blog, enregistrer des podcasts, réaliser des infographies ou publier des articles sur LinkedIn.
  • Nouez des relations avec d’autres experts : Suivez leurs médias sociaux, aimez et partagez leurs publications afin d’établir un lien au fil du temps.
  • Utilisez des données et des exemples : Faites vos devoirs et montrez votre travail. Citez des sources faisant autorité, telles que des études de recherche et des agences gouvernementales.

8. Utilisez la répétition stratégique

La répétition est une tactique utilisée par les orateurs pour souligner un point. Le discours « I Have a Dream » de Martin Luther King en est l’un des exemples les plus célèbres. Tout en plaidant pour l’égalité raciale, Martin Luther King a utilisé huit fois l’expression « I have a dream » pour mettre l’accent sur un point.

Dans l’écriture, la répétition stratégique aide les lecteurs à retenir ce qu’ils ont lu. La répétition donne également de la crédibilité à un argument. Des recherches récentes montrent même que les gens considèrent comme vraies les affirmations répétées.

Bien entendu, trop de répétition peut aliéner le lecteur. Pour utiliser la répétition de manière subtile, envisagez de répéter un argument en utilisant une formulation différente.

9. Obtenez l’adhésion des lecteurs en utilisant des CTA

Engagez vos lecteurs avec un appel à l’action (CTA). Faites en sorte qu’ils puissent facilement s’impliquer. Créez des enquêtes, encouragez les commentaires ou posez des questions. Il s’avère que les consommateurs dépensent plus après avoir rejoint une communauté en ligne.

Si possible, incluez l’appel à l’action ultime, un lien permettant d’effectuer un achat.

10. Anticiper les objections

L’écriture persuasive se concentre sur l’argument que vous défendez ; il peut donc sembler contre-intuitif d’aborder des points de vue opposés. Cependant, les arguments unilatéraux semblent souvent égoïstes.

En répondant aux objections, vous montrez au lecteur que vous comprenez ses préoccupations. Vous aurez besoin de preuves solides, telles que des statistiques ou une citation d’un expert, pour réfuter les convictions du lecteur. Veillez à revenir sur l’argument que vous proposez.

Article lié :  Comment trouver des images libres de droits gratuites pour un blog ?

Approche pour une rédaction persuasive efficace

La capacité à rédiger un texte persuasif efficace est une compétence de communication précieuse qui offre plusieurs avantages aux rédacteurs.

Présenter des idées de manière convaincante

‍Les annonces publicitaires, les éditoriaux et les déclarations politiques font tous appel à la rédaction persuasive. Quel que soit le média, les techniques de rédaction persuasive impliquent de mener des recherches, de comprendre le lecteur et d’utiliser la logique et l’émotion pour influencer votre public. Cette stratégie exige que vous organisiez vos arguments pour présenter des idées de manière convaincante.

Influencer les gens à croire en une cause

Utilisez vos compétences pour promouvoir les causes auxquelles vous croyez. Un essai persuasif bien conçu accroche le lecteur, fait preuve d’empathie et présente des arguments fondés sur des données. Ajoutez des éléments rhétoriques tels que des répétitions et des histoires personnelles pour souligner les points clés.

Que votre passion soit de soutenir un refuge pour chiens local ou d’encourager les jeunes à étudier les arts, la maîtrise de la rédaction persuasive vous donne un outil pour sensibiliser les lecteurs et les inciter à agir.

Présenter des arguments clairs

La rédaction persuasive consiste à convaincre votre public de croire en quelque chose ou d’agir. Vous n’y parviendrez probablement pas si vous vous contentez de divaguer sur un sujet donné. En utilisant des faits et des recherches de manière succincte, vous pouvez présenter un argument clair expliquant pourquoi votre public cible devrait être d’accord avec vous.

Mise en garde concernant la rédaction persuasive

La rédaction d’un texte persuasif est un art. Pour éviter d’embrouiller ou d’aliéner le lecteur, il convient de prendre en compte quelques mises en garde concernant l’écriture persuasive :

  • Ne vous méprenez pas sur votre public : La compréhension de votre public peut vous aider à déterminer le degré de formalité de votre langage. Plus important encore, il est difficile de créer un argument persuasif si vous ne comprenez pas ce que le public sait ou ne sait pas et ce qu’il pense d’une question.
  • N’utilisez pas de logique erronée : Que ce soit intentionnel ou non, les rédacteurs utilisent parfois une logique erronée. Ils peuvent créer un argument de paille qui n’a pas de sens lorsqu’il est examiné en détail. Par exemple, un sénateur déclare qu’il s’opposerait à une augmentation du budget de la défense. Son adversaire affirme que le sénateur veut que le pays soit sans défense. L’utilisation d’une logique erronée comme celle-ci peut nuire à votre crédibilité et à votre autorité sur un sujet.
  • Ne comptez pas trop sur l’émotion : Les appels émotionnels sont puissants, c’est pourquoi ils sont souvent utilisés par les organisations à but non lucratif. Mais les arguments les plus convaincants font appel à la fois à la logique et à l’émotion.
  • N’attaquez pas l’opposition : Il est difficile de rallier les lecteurs à votre point de vue si vous les insultez. Utilisez des faits, de la logique et des histoires pour établir un lien avec votre public. Évitez d’être grossier ou mesquin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *