Comment dessiner au fusain : guide pour les débutants

comment dessiner au fusain
4.9/5 - (165 votes)

Que vous souhaitiez commencer votre pratique artistique ou la développer dans une autre direction, le fusain est un médium polyvalent qui mérite d’être maîtrisé. Si exceller dans ce style de dessin peut demander du temps et de la pratique, vous pouvez apprendre quelques techniques de base et exercer votre créativité en quelques étapes seulement. Dans cet article nous répondrons à la question : comment dessiner au fusain.

Le fusain provient de la combustion de matières organiques carbonées, comme le bois, en présence d’une faible quantité d’oxygène. Il s’agit d’un résidu noir facile à étaler en raison de sa nature poudreuse. Il peut être mou (comme un crayon), dur ou en poudre et utilisé sous forme de bâtonnets, de blocs ou de crayons de dessin.

En fonction de vos objectifs artistiques, le fusain se prête à des dessins allant de portraits hyperréalistes à des paysages plus doux.

Si vous ne connaissez pas encore ce médium, vous êtes au bon endroit. Nous verrons pourquoi vous souhaitez commencer à dessiner au fusain, comment on dessine au fusain et neuf étapes à suivre pour obtenir les résultats uniques que vous souhaitez obtenir dans votre art.

Pourquoi dessiner au fusain ?

Le fusain est apprécié des artistes pour de nombreuses raisons. Sa polyvalence, sa simplicité et ses propriétés uniques en font un excellent choix pour toute une série de styles et d’applications artistiques.

Voici quelques avantages du dessin au fusain :

  • Le fusain s’étale facilement, ce qui facilite les mélanges et la réalisation de dessins lisses. En tamponnant le fusain, vous pouvez également créer des effets de dégradé.
  • Le fait de pouvoir étaler et estomper facilement signifie que vous pouvez utiliser le fusain pour expérimenter différentes techniques.
  • Vous pouvez effacer et corriger les erreurs commises avec le fusain, ce qui vous permet de dessiner librement et d’améliorer votre technique avec le temps.
  • Le fusain limite la gamme de couleurs avec lesquelles vous pouvez travailler, ce qui vous permet d’affiner votre compréhension et de perfectionner votre technique lorsque vous travaillez avec différentes nuances.
  • Comme le charbon de bois provient de la combustion de brindilles ou de lianes, il s’agit d’un matériau naturel qui n’a pas d’effets toxiques sur le corps. Son utilisation est sans danger pour la santé et ne nuit pas à l’environnement.

Les bases du travail au fusain

Il est utile de comprendre les principes de base avant de se plonger dans le processus étape par étape, afin de se sentir prêt à créer son premier dessin au fusain.

Les outils dont vous aurez besoin

Examinons les différentes fournitures artistiques dont vous aurez besoin pour dessiner au fusain.

Le papier

Vous avez le choix entre différents types de papier. Il est conseillé d’utiliser du papier légèrement texturé, car la texture de la surface absorbe le fusain plus facilement que les papiers lisses et mats.

Nous vous recommandons également d’opter pour du papier résistant afin d’éviter les déchirures. Avec le temps, il se peut que vous préfériez un type de papier plutôt qu’un autre, mais plusieurs types de papier fonctionnent bien avec le charbon de bois et donnent des résultats différents.

  • Le papier blanc : Le papier blanc est la solution préférée de nombreux artistes, en particulier les débutants, car la couleur du papier se mélange au fusain pour donner des reflets lisses et naturels. Le papier bristol, le carton d’illustration et le papier cartouche ordinaire donnent également des résultats similaires.
  • Papier fusain : Cette option a une texture finement nervurée, ce qui permet de tracer des lignes plus dures. ‍
  • Papier teinté : Le papier teinté est un choix intéressant, car vous devrez utiliser du fusain blanc et noir pour trouver un équilibre entre les ombres et les lumières.

Type de fusain

Le fusain se présente sous différentes formes. En procédant par essais et erreurs, vous pouvez déterminer les types de fusain avec lesquels vous aimez le plus travailler et qui conviennent le mieux aux différents éléments de votre œuvre d’art.

Les trois types de fusain sont les suivants :

  • Le charbon de bois comprimé : Ce type de charbon de bois produit des lignes épaisses et sombres, ce qui le rend difficile à effacer. Le charbon de bois comprimé ne perd pas sa forme lorsqu’il est utilisé, ce qui peut s’avérer utile lorsque vous devez ajouter des détails fins à votre dessin une fois que sa base est en place.
  • Fusain de saule : Le charbon de bois de saule est le plus tendre de tous les types de charbon, ce qui le rend facile à étaler, à effacer et à maculer. Vous utiliserez généralement ce type de charbon de bois au début du processus de dessin. L’estompage devient également un processus fluide et facile. Mais la facilité avec laquelle ce fusain s’étale et s’efface le rend plus salissant.
  • Fusain en poudre : Le charbon de bois en poudre est du charbon de bois réduit en fine poudre. Il peut donc être plus salissant que les deux autres types de charbon de bois et vous devrez utiliser un pinceau. Avec le charbon de bois en poudre, vous devrez construire la couleur lentement et soigneusement, et vous devrez donc éviter d’en appliquer une trop grande quantité trop rapidement. Ce fusain est idéal pour ajouter des couches légères à votre dessin ou pour remplir des portions plus importantes.
Article lié :  Comment choisir la palette de couleurs idéale pour votre site web ?

Outils supplémentaires

  • Gomme malaxée : Cet outil permet d’enlever le charbon de bois du papier. Vous pouvez également utiliser une gomme malaxée pour étaler le fusain sur le papier d’un coup précis. L’utilisation d’une gomme malaxée comme pinceau peut vous aider à expérimenter des dessins au fusain. N’oubliez pas de nettoyer votre gomme malaxée à l’eau chaude avant de l’utiliser sur une feuille de papier blanc.
  • Souche d’estompe : Les souches d’estompage permettent de créer des effets subtils de maculage et d’estompage à l’aide du fusain. Les souches d’estompe peuvent vous aider à créer des effets comme une lumière douce et des ombres évocatrices dans vos dessins.
  • Serviettes en papier : Le charbon de bois en poudre est du charbon de bois réduit en fine poudre. Travailler avec du charbon de bois spécifique, en particulier du charbon de bois en poudre, peut être salissant. Garder des serviettes en papier à portée de main permet de s’assurer que les choses restent propres et bien rangées.
  • Fixateur : Les fixatifs sont des enduits protecteurs que vous pouvez vaporiser sur vos dessins au charbon de bois pour minimiser les bavures et maintenir les particules en place au fil du temps.
  • Aiguisoir : Les aiguiseurs sont indispensables à tout artiste. Ils permettent de tailler les crayons de fusain et les outils, tout comme les crayons de graphite.
  • Craie blanche : Vous pouvez utiliser de la craie blanche pour ajouter des touches finales à une esquisse au fusain. Les dessins au fusain explorent principalement la lumière et la façon dont elle éclaire des objets particuliers. La craie blanche peut vous aider à représenter les détails fins d’un objet éclairé sous un angle spécifique et à ajouter de la profondeur visuelle à vos dessins.

Comment tenir un fusain

La façon dont vous tenez un morceau de charbon de bois influe sur le résultat de votre dessin. Vous devez garder à l’esprit certaines techniques pour tenir le fusain. La maîtrise de ces techniques peut prendre un certain temps, c’est pourquoi vous devez vous entraîner autant que nécessaire.

  • Utilisez votre coude et votre épaule pour diriger vos mouvements lorsque vous tenez le fusain, au lieu de vous contenter de votre poignet.
  • Saisissez le fusain avec douceur lorsque vous travaillez sur le contour ou d’autres détails de base du dessin.
  • Tenez le fusain de manière à ce qu’il puisse bouger librement dans la direction de vos traits.
  • Sachez quand vous devez laisser pendre le fusain et quand vous devez le tenir fermement pour garantir une précision maximale. Tenir le fusain comme un crayon est utile pour dessiner des contours, tandis que tenir le fusain à un angle plus important vous permet de créer des traits texturés et lâches.
  • Tenez votre poignet et votre paume le plus loin possible de la toile afin d’éviter les taches involontaires.
  • N’oubliez pas de tenir le fusain latéralement contre le papier lorsque vous souhaitez mettre en valeur la texture du papier.

Se concentrer sur le mélange et la superposition de fusains

Un simple morceau de fusain vous permet de créer des couches, des profondeurs et des rendus réalistes de la vie.

Grâce à des mélanges et à des superpositions habiles, vous n’avez pas besoin d’autres outils pour passer d’une douceur délicate à des lignes dures dans la même œuvre. Lorsque vous travaillez avec du fusain, il est important de vous concentrer sur le perfectionnement de vos techniques d’estompage et de superposition.

Voici quelques techniques de dessin au fusain que vous pouvez pratiquer avec le matériel que vous venez d’acquérir :

  • L’utilisation d’une souche d’estompe. Les estompeuses et les pinceaux sont des outils importants pour les dessins au fusain. Les estompeurs vous permettent de tout faire, depuis l’adoucissement de votre dessin à certains endroits jusqu’à la création de traits expressifs qui résument votre style, tout en ajoutant des détails à votre dessin en mettant en évidence la façon dont les objets sont éclairés.
  • Superposer différents types de fusain. Les dessins au fusain comportent généralement plusieurs couches. Chaque couche du dessin ajoute de la profondeur et contribue à rapprocher le dessin de l’œuvre d’art que vous avez imaginée. Vous pouvez utiliser différents types de fusain pour obtenir différents résultats. Alors qu’une couche de votre dessin peut utiliser un fusain très clair, une autre peut nécessiter un effet plus sombre et mat que vous ne pourrez obtenir qu’en utilisant un fusain plus foncé.
Article lié :  Qu'est-ce que l’UX Design ?

Comment créer un dessin au fusain

Maintenant que nous avons abordé les bases des matériaux et des techniques du fusain, il est temps de mettre en pratique ce que nous avons appris. Préparez vos outils et suivez ce tutoriel pour créer votre propre dessin au fusain.

Étape 1. Planifier la composition

La première chose à faire est de planifier ce que vous voulez faire. Avoir une idée approximative de la composition peut vous aider à obtenir le résultat souhaité.

Par exemple, si vous souhaitez réaliser un dessin à l’aspect plus « doux », vous pouvez vous concentrer davantage sur l’estompage et prêter attention à la provenance de la lumière dans votre dessin.

En outre, vous devez être conscient des outils dont vous pourriez avoir besoin pour réaliser les différentes sections de l’œuvre. Rassembler les outils nécessaires à l’avance est une bonne idée, de sorte que vous n’ayez pas à vous démener pour arranger des choses comme des serviettes en papier et des pinceaux d’estompage au milieu de votre travail sur le dessin.

De même, si vous pensez qu’une partie du dessin pourrait nécessiter l’utilisation d’une technique que vous ne connaissez pas, faites des recherches à l’avance et entraînez-vous sur des feuilles de papier brouillon afin de maîtriser la technique.

Étape 2. Dessiner des formes larges

Il peut être difficile de faire le premier trait sur une feuille blanche. C’est encore plus difficile si vous ne savez pas par où commencer. Le plus simple est de commencer par une forme large que vous pourrez ensuite sculpter avec plus de précision pour mieux ressembler à votre sujet.

Voici quelques conseils pour vous aider à obtenir des formes différentes :

  • Observez attentivement votre sujet et dessinez une forme générale qui lui servira de contour. Vous pouvez même le décomposer en une forme géométrique simple et commencer par là. Par exemple, si votre sujet est un arbre de Noël, vous pouvez commencer par dessiner un triangle. S’il s’agit d’une pomme, commencez par un cercle grossier.
  • Commencez à tracer légèrement les contours avec un crayon de fusain doux jusqu’à ce que la forme géométrique ressemble au sujet.

Étape 3. Ajouter des ombres

Une fois que vous avez terminé de dessiner les formes, il est temps de leur ajouter des détails. Vous pouvez le faire de la manière suivante :

  • Enduisez le fusain dans les zones où vous souhaitez ajouter des ombres. En général, vous estompez les zones autour des lignes de contour pour créer de la profondeur.
  • Ajoutez de l’ombre aux grandes zones de l’image, comme le ciel ou les cheveux du sujet. Appliquez d’abord une touche légère.
  • Créez de la profondeur en utilisant votre fusain légèrement à certains endroits et pas à d’autres.  
  • N’ombragez pas les zones qui devraient avoir un ton plus clair.
  • Utilisez une estompe ou votre doigt pour mélanger les zones claires et foncées.

Étape 4. Augmenter le contraste

Maintenant que vous avez ajouté plus de détails à votre dessin grâce à l’ombrage, vous pouvez commencer à établir un contraste entre les zones sombres, les zones moyennes et les zones claires.

Le contraste rehausse la différence entre ces zones et accentue l’effet que vous avez ajouté à votre dessin par l’ombrage. Le contraste accentue la façon dont les objets sont éclairés dans votre dessin, ce qui leur donne plus de profondeur et de définition.

Vous pouvez ajouter du contraste à votre dessin en suivant les quelques conseils suivants :

  • Assombrissez les ombres (ou éclaircissez les hautes lumières à l’aide de craie blanche) et définissez clairement les sources de lumière.
  • Marquez les zones de fort contraste avec des lignes sombres à l’aide d’un crayon de fusain.
  • Appuyez davantage sur votre fusain lorsque vous travaillez sur des zones plus sombres.
  • Utilisez la gomme malaxée pour effacer les zones plus claires qui devraient avoir des reflets.
Article lié :  Comment créer un storyboard

Étape 5. Ajoutez une finition.

Examinez votre environnement et vous vous rendrez compte que certains objets ont des bords doux et d’autres des bords plus durs. Cette étape consiste à identifier les objets de votre dessin qui ont besoin d’être définis plus clairement ou adoucis.

  • Ajoutez des lignes noires pleines aux objets qui ont besoin d’être définis.
  • Utilisez une gomme à effacer pour créer des reflets dans les zones plus claires, créant ainsi une transition dure entre les zones d’ombre et de lumière. Les transitions entre ces zones ne sont pas toujours lisses, vous pouvez donc utiliser la gomme pour créer un bord net entre les deux.

Étape 6. Assombrir les ombres

Vous avez peut-être remarqué que les dessins au fusain ont presque toujours une finition lisse et mate. La texture du papier est à peine visible en raison du nombre de couches de fusain que l’artiste ajoute au dessin.

  • Continuez à assombrir les zones d’ombre du dessin à l’aide de crayons de fusain et de fusain en poudre.
  • Vous devrez peut-être utiliser une couche supplémentaire pour remplir la dent du papier jusqu’à ce que sa texture ne soit plus visible.
  • Utilisez un bâton de fusain et exercez une pression pour assombrir les zones identifiées.

Étape 7. Faire ressortir les reflets

Votre gomme malaxée et votre estompe entrent maintenant en action. Vous pouvez faire trois choses pour rehausser les tons clairs de votre dessin :

  • Utilisez un estompe ou une gomme malaxée pour adoucir les transitions entre les tons clairs et les tons moyens.
  • La gomme malaxée est également utile pour créer des rehauts. Elle absorbe l’excès de fusain, ce qui vous permet de l’utiliser pour éclaircir les zones où vous souhaitez créer des reflets.
  • Vous pouvez utiliser un crayon de fusain blanc pour accentuer les zones claires.

Étape 8. Affiner les détails

Il est temps d’ajouter les touches finales ! Utilise un bâton de fusain bien taillé pour égaliser les bords, ombrer un peu plus les ombres les plus sombres et ajouter d’autres touches de finition qui, selon toi, manquent à ton dessin.

Étape 9. Vaporiser un fixateur pour protéger le dessin contre le ternissement

Cette dernière étape consiste à fixer votre dessin au fusain en le vaporisant d’un fixateur pour fusain. Le fixateur protège le dessin contre le maculage et maintient les particules de fusain sur le papier.

Vaporisez deux ou trois couches de fixateur sur le dessin et laissez-le sécher entre chaque application. Veillez à utiliser le spray dans une pièce bien ventilée et reculez de quelques pas lorsque vous le vaporisez sur votre dessin.

Lorsque le dessin est sec, vous devez le ranger de manière à le protéger des dommages. Si vous conservez tous vos dessins ensemble, placez un papier lisse ou brillant entre eux. Vous pouvez utiliser de la glassine pour recouvrir les dessins au fusain.

FAQ sur comment dessiner au fusain

Comment protéger un dessin au fusain ?

Pour protéger un dessin au fusain, il est recommandé d’utiliser une couche de fixatif à base d’eau, qui permet de garder le dessin en place et d’éviter que la poussière ne le recouvre. Il est également important de s’assurer que le dessin est fait sur une surface lisse et propre, afin de réduire le risque de le voir s’altérer avec le temps. Une fois le dessin terminé, il est conseillé de le recouvrir d’une couche de vernis pour le protéger des intempéries.

Comment dessiner un portrait au fusain ?

Le dessin au fusain peut être un défi, mais pas insurmontable. Pour réussir à dessiner un portrait à l’aide de fusain, commencez par le tracé des contours avec un crayon à papier. Une fois que vous êtes satisfait de la précision des lignes, vous pouvez passer à l’application du fusain. Utilisez des coups de pinceaux légers pour appliquer le fusain sur le papier et travaillez les ombres et les lumières pour donner vie à votre portrait. Une fois terminé, vous pouvez utiliser un fixatif pour conserver le dessin et lui donner une touche finale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *