Comment créer un storyboard

comment créer un storyboard
4.8/5 - (197 votes)

Vous avez une idée géniale, une vidéo explicative, une animation ou une publicité mais vous ne savez pas comment visualiser la direction que vous voulez prendre ? Dans ce cas, un storyboard pourrait vous être utile.

Tous les membres de l’équipe de production ont intérêt à se familiariser avec le processus de storyboarding ou scénarimage. Vous êtes novice en matière de storyboarding ? N’ayez crainte. Cet article vous expliquera tout ce que vous devez savoir pour créer votre propre storyboard et commencer à voir vos meilleures idées passer d’un bout de papier à une représentation vidéo complète.

Dans les sections suivantes, nous expliquerons ce qu’est un storyboard, les raisons pour lesquelles les gens en créent, comment créer un storyboard et les meilleures pratiques pour un storyboard réussi.

Qu’est-ce qu’un storyboard ?

Un storyboard est une série séquentielle de plans ou de moments clés d’une vidéo ou d’une autre présentation visuelle. Un panneau de storyboard contient tous les détails pertinents de ce plan particulier et ressemble souvent aux bandes d’action segmentées que l’on peut trouver dans une bande dessinée. Dans le domaine du cinéma, les artistes du storyboard peuvent dessiner les angles de caméra et les effets spéciaux à l’aide de figurines.

Un bon storyboard doit raconter une histoire claire dans un ordre narratif approprié. Il permet aux membres de l’équipe de tous les services de voir clairement ce que l’on attend de leur expertise pour chaque type de plan dans la présentation. Les storyboards peuvent être utilisés pour toutes sortes de projets, des argumentaires de vente aux films d’animation, et sont considérés comme un élément fondamental du processus de préproduction des longs métrages.

Pourquoi créer un storyboard ?

Les storyboards sont l’un des meilleurs moyens d’organiser et de planifier vos idées. Dans les vidéos, les storyboards peuvent être produits avec des bandes sonores complètes et ce que l’on appelle des « animatiques », où ils servent à donner des instructions au réalisateur et à l’équipe lors de la création du film. Le fait de disposer à l’avance d’une esquisse des actions séquentielles que votre équipe doit entreprendre signifie que les projets réalisés à l’aide d’un storyboard sont plus efficaces.

Supposons que vous ayez été chargé d’améliorer l’expérience utilisateur sur le site web de votre entreprise et que vous envisagiez d’ajouter des animations, mais que vous deviez d’abord en parler à la direction. Une simple présentation PowerPoint expliquant pourquoi les animations sont intéressantes pour les clients et utiles pour les entreprises ne suffira pas, loin s’en faut, à montrer une représentation visuelle de ces animations en action.

À l’aide d’un storyboard, votre équipe de conception peut représenter chaque étape de ce qui se passe lorsqu’un client visite votre nouveau site web animé et produire un court métrage utilisant des effets sonores et des mouvements de caméra pour mettre la direction dans la peau du client et faire valoir votre point de vue.

Éléments du storyboard

Bien que les storyboards soient très personnalisés et créatifs, quatre éléments doivent être présents dans tout bon storyboard. Il s’agit des éléments suivants :

Article lié :  Qu'est-ce que l’UX Design ?

Panneaux

Un panneau de storyboard désigne les différents carrés d’action du storyboard. Chaque panneau du storyboard est susceptible de contenir des figurines, des notes sur les mouvements de caméra et d’autres détails pertinents relatifs au plan qu’il représente.

Images

Les storyboards peuvent utiliser des figurines dessinées à la main et d’autres images provenant de programmes tels que Photoshop pour illustrer l’action. Les concepteurs peuvent déterminer le ratio d’aspect qui convient le mieux lorsqu’ils utilisent des images pour un storyboard.

Titres et légendes

Chaque partie d’un storyboard est comme son propre cadre de film. Il est donc utile d’incorporer des titres et des légendes tout au long du storyboard pour maintenir l’ordre et marquer les transitions. Les titres et les légendes peuvent être écrits, dessinés ou réalisés à l’aide d’outils de voix off.

Action principale

L’objectif d’un storyboard est de montrer comment se déroule une séquence d’actions ; à ce titre, chaque panneau doit montrer l’action principale. Un bon storyboard ressemble à une série de vignettes interconnectées montrant les principales activités associées au processus représenté.

Comment réaliser un storyboard

Il existe plusieurs façons de créer votre propre storyboard. Vous pouvez utiliser un modèle de scénarimage parmi les nombreux modèles gratuits disponibles en ligne. Vous pouvez aussi acheter un logiciel de scénarimage comme Storyboard That ou StudioBinder. La plupart de ces logiciels sont accompagnés d’un didacticiel pour vous aider à démarrer.

Quelle que soit la façon dont vous choisissez d’aborder la création de votre scénarimage, quelques étapes de base s’appliquent. Poursuivez votre lecture pour découvrir les cinq étapes essentielles de la création d’un scénarimage :

  • Créer un modèle de scénarimage : en ligne ou sur papier
  • Ajouter le scénario
  • Dressez une liste de tous les plans
  • Esquissez vos cadres
  • Ajoutez les mouvements de caméra‍

1. Créer un modèle de storyboard : en ligne ou sur papier

La première étape d’un bon storyboard est d’avoir un bon modèle de storyboard. Il existe de nombreux endroits en ligne où vous pouvez trouver un modèle de storyboard gratuit si vous ne vous sentez pas à l’aise pour en créer un vous-même.

Les modèles de storyboard peuvent être créés en ligne ou même sur du papier ou du carton d’affichage. Il vous suffit de créer une série de cases rectangulaires, comme dans une bande dessinée. Il est important de laisser suffisamment de place pour les notes sous chaque case du storyboard. Une fois votre modèle défini, vous pouvez en faire une copie pour toute autre présentation visuelle.

2. Ajoutez le scénario

Les storyboards ont besoin d’excellents dialogues pour transmettre efficacement l’objectif du projet. Il n’est pas nécessaire d’être diplômé en scénarisation pour y parvenir. Pour commencer, pensez au scénario de votre storyboard en termes d’introduction, de milieu et de fin. Indiquez les mots et les phrases qui doivent figurer dans chaque panneau et déterminez qui doit les prononcer. Le scénario de votre storyboard peut également être utilisé dans un style narratif avec des éléments de voix off lorsque vous passez à la phase de production de la vidéo.

3. Dressez une liste de toutes les prises de vue

Savoir ce que vous allez filmer avant de filmer peut faciliter l’ensemble du processus de production. Votre storyboard doit contenir une liste de tous les types de plans nécessaires, y compris la caméra utilisée par votre équipe, l’objectif et l’équipement requis, ainsi que le mouvement, l’angle ou la taille du plan. Par exemple, indiquez s’il s’agit d’un plan large ou d’un gros plan, quels sont les plans qui comportent des effets spéciaux et toutes les remarques sur les angles de caméra qui pourraient être pertinentes pour chaque image.

Article lié :  Comment dessiner au fusain : guide pour les débutants

4. Esquissez vos cadres

Les concepteurs peuvent utiliser une tablette ou dessiner à la main les images qui apparaîtront dans chaque image de votre storyboard. Ces dessins n’ont pas besoin d’être très élaborés, ils doivent simplement être précis. Dessinez ce que les personnages et les autres éléments feront et à quoi ils ressembleront dans chaque image.

5. Ajoutez les mouvements de caméra

Il y a quatre mouvements de caméra de base qui font une bonne présentation vidéo. Ils doivent être intégrés à votre storyboard afin que les membres de l’équipe n’aient pas à se demander quel est le meilleur angle de prise de vue le jour du tournage de la vidéo. Annotez votre storyboard avec chacun des quatre mouvements de caméra suivants pour une polyvalence et un engagement maximums dans votre présentation vidéo.

Zoom

L’angle de zoom est utilisé pour les prises de vue rapprochées et met l’accent sur le sens ou l’émotion. La plupart des appareils photo ont des réglages de zoom sur l’objectif et peuvent donner cet angle sans être déplacés d’une position fixe.

Inclinaison

L’inclinaison imite la façon dont une personne lève ou baisse la tête pour regarder vers le haut ou vers le bas et met l’accent sur un plan. Cet angle de prise de vue nécessite que la caméra reste dans une position fixe mais qu’elle tourne vers le haut ou vers le bas.

Traveling

Un travelling permet à l’appareil photo de se déplacer à côté du sujet. Ce type de prise de vue donne une impression de mouvement dynamique à l’image et s’effectue en montant l’appareil photo sur une plate-forme roulante ou un rail.

Panoramique

La prise de vue panoramique vient du terme « panorama », qui désigne une vue large et étendue. Ce type de plan est obtenu en déplaçant l’objectif dans un mouvement horizontal tandis que la base de la caméra reste fixe. Les plans panoramiques donnent une impression d’ampleur à une image.

Conseils pour la réalisation d’un storyboard

Que vous souhaitiez utiliser un outil de scénarimage ou dessiner des panneaux de scénarimage par vous-même, il existe quelques conseils qui peuvent vous aider à garantir la réussite du scénarimage. Ces conseils sont les suivants

Numéroter chaque rectangle ou plan

Sans système de numérotation, les membres de l’équipe risquent d’avoir du mal à trouver la bonne vignette. Pour faciliter les références, il est conseillé de numéroter chaque rectangle ou chaque plan. De cette façon, vous pouvez simplement vous référer au numéro plutôt que de devoir décrire le panneau en question. Cela permet également d’organiser le storyboard et de présenter les plans dans le bon ordre lors de la narration d’une histoire.

Article lié :  Comment créer un logo : Tutoriel pas à pas

Afficher les croquis en 3D

Grâce au logiciel ou aux outils de storyboarding, vous pouvez présenter vos esquisses de cadre en 3D. Cela permet aux membres de l’équipe d’avoir une idée beaucoup plus claire et dynamique de l’aspect de la présentation vidéo dans ce cadre spécifique. Vous pouvez également vous faire une idée de l’apparence des personnes et des objets à l’arrière-plan par rapport au sujet de l’image.

Conservez les rectangles esquissés avec un rapport 16:9

Le format 16:9 est le meilleur pour les storyboards, car le cadre plus large permet d’inclure davantage de détails pertinents. Cet espace supplémentaire dans les cellules de votre storyboard vous permet de montrer plus d’actions principales et de mettre en scène plus de personnages. Les vidéos sont généralement tournées au format 16:9. En veillant à ce que vos cadres soient identiques lors du storyboard, vous n’aurez pas à les ajuster par la suite.

Utilisez votre storyboard comme liste principale de prises de vue pendant la production

Votre storyboard doit servir de référence tout au long de la création de votre vidéo. Il permet de s’assurer que rien n’est oublié au cours du processus de production, y compris les détails relatifs à chaque type de plan (comme les effets spéciaux ou sonores qui seront utilisés). La dernière chose que vous souhaitez, c’est de vous rendre compte, lors de la postproduction, que vous avez oublié des éléments cruciaux pendant le tournage.

Veillez à la simplicité de votre storyboard

La frontière entre la bonne quantité de détails et la quantité excessive est ténue. Gardez votre storyboard simple en n’y incluant que les éléments narratifs et techniques les plus importants. N’oubliez pas que le storyboard est une ébauche, pas une présentation complète. Cela peut signifier, par exemple, que vous devez utiliser des silhouettes plutôt que de dessiner des personnages plus détaillés.

FAQ sur le storyboard

Comment devenir storyboarder ?

Pour devenir storyboarder, il est important de développer une compréhension approfondie des principes fondamentaux de l’illustration, du dessin et de la narration visuelle. Il est également recommandé de développer une bonne base de connaissances et des compétences en matière d’art et de cinéma. Enfin, pour réussir dans ce domaine, il est important de trouver un mentor et de participer à des ateliers et à des formations spécifiques pour développer vos compétences en matière de storyboard et de travailler sur vos propres projets.

Comment utiliser un storyboard ?

L’utilisation d’un storyboard est un excellent moyen de créer une vue d’ensemble et une structure pour votre projet. Il se compose d’une série de vignettes qui représentent des scènes uniques et un ordre logique pour votre projet. Chaque scène peut contenir des notes et des informations supplémentaires pour décrire l’action et donner des directives. Vous pouvez utiliser des storyboards pour des projets tels que des films, des présentations, des applications, des jeux vidéo et des livres électroniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *